Enseigner Google


Actualités

  • Wikipédia : mois de la contribution 2022

    Le mois international de la contribution francophone est une série d’ateliers organisée en mars à travers la francophonie et qui a pour but d’améliorer les projets Wikimédia en français.

    Des contributeurs et des contributrices se rencontrent dans divers lieux et invitent la population locale à s’initier à l’édition francophone de Wikipédia et ses projets frères.

    Les ateliers peuvent prendre plusieurs formes, avoir lieu dans divers endroits et aborder des thématiques au choix de l’organisateur ou de l’organisatrice ; que ce soit un atelier de formation aux citoyens et citoyennes, une marche photographique pour illustrer des articles régionaux, transcrire des textes de Wikisource, etc.

    Cette nouvelle édition se déroulera du 1er au 31 mars 2022

    Consultez l’ensemble des propositions, ville par ville, sur la page dédiée à cette manifestation.

  • Webographie pour une séance sur les influenceurs

    Message initial sur les listes e-doc et cdi-doc. Les ressources répertoriées sont une compilation des réponses extraites des deux listes par Marie-Eléonore Michel

    — -
    Message initial.
    Bonjour,

    Cette année, nous avons droit à une séance supplémentaire avec les 2nde de lycée pro en éducations aux écrans. Jusqu’à présent, nous faisions avec les collègues une séance sur la publication, une sur les risques d’internet et une dernière sur l’information et la désinformation.
    Pour cette nouvelle séance, nous voudrions travailler autour des influenceurs·euses. Auriez-vous des idées ou des activités déjà effectuées de votre côté ?
    L’objectif n’est bien sûr pas de stigmatiser les élèves, mais de les faire prendre conscience, réfléchir et débattre autour de leurs pratiques.

    D’avance merci à ceux qui me répondront !
    N’hésitez pas d’ailleurs à me répondre sur mon adresse perso, je ferai un message récapitulatif pour tout le monde :)

    Bonne journée à vous,
    Marie-Eléonore Michel


    – Carnet “Apprendre et développer son esprit critique à l’ère des influenceurs” par le Conseil Supérieur de l’Education aux Médias de Belgique
    https://www.wbe.be/idees-et-projets/details-idees-projets/news/httpwwwcsembeactualiteapprendre-et-developper-son-esprit-critique-lere-des-influenceurs/

    – vidéo youtube “Are you living an insta lie ? Social Media vs. reality” par Ditch the Label, un organisme caritatif à destination des jeunes, oeuvrant sur différents sujets (éducation, égalité, santé, etc.)
    https://m.youtube.com/watch?v=0EFHbruKEmw

    – Article “Sur Instagram, l’insupportable tyrannie du cool” sur Télérama
    https://www.telerama.fr/medias/sur-instagram-l-insupportable-tyrannie-du-cool,161195.php

    – Article en anglais (mais ce sont les photos les plus intéressantes) “The Truth Behind Instagram Photos” sur BoredPanda
    https://www.boredpanda.com/truth-behind-instagram-photos-cropping-chompoo-baritone/

    – Article en anglais ““It’s not right that we’re doing this” : inside the Instagram mafia Photographer Sara Melotti reveals the reality behind the numbers.” sur The New Statesman
    https://www.newstatesman.com/science-tech/2017/05/it-s-not-right-we-re-doing-inside-instagram-mafia

    – Etude en anglais “Instagram Ranked Worst for Young People’s Mental Health” sur le site Royal Society for Public Health (britannique)
    https://www.rsph.org.uk/about-us/news/instagram-ranked-worst-for-young-people-s-mental-health.html

    – Les comptes instagram : @youdidnoteatthat @youdidnotskatethat et @youdidnotsleepthere qui répertorie les posts d’influenceurs.ses très probablement mis en scène, dont les posts ne reflètent probablement pas leur vie réelle.

    – La brochure EMI du CLEMI version 2021-2022 (et notamment la page “Petite typologie des publicités cachées”)
    https://www.clemi.fr/fr/ressources/brochure-education-aux-medias-et-a-linformation.html

    – Vidéos Déclic’ Critique sur le site du CLEMI (“Comment repérer une publicité discrète sur youtube”, “Comment différencier un clip d’une publicité sur Youtube, “Découvrir Snapchat, du divertissement à l’information”, etc.)
    https://www.clemi.fr/fr/ressources/nos-ressources-videos/ateliers-declic-critique.html

    – Le court-métrage “Influenceuse” sur youtube (revenu de nombreuses fois dans vos recommandations et en effet, il est très intéressant, bien que trop long pour être montrer aux élèves)
    https://www.youtube.com/watch?v=utkuLf8mE6k

    – Le roman “Les enfants sont rois” de Delphine de Vigan sorti en 2021. L’histoire d’une mère de famille accros aux réseaux sociaus à qui on enlève sa fille de six ans

    – Vidéo “C’est quoi un influenceur” sur Lumni
    https://www.lumni.fr/video/c-est-quoi-un-influenceur

    – Reportage “Influenceurs : enquête au royaume du melange des genres” dans le magazine “secrets d’infos” du 19 juin 2021 sur France Inter
    https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/influenceurs-enquete-au-royaume-du-melange-des-genres

    – Le Youtubeur Le Roi des Rats, qui traient de nombreux sujets intéressants pour les jeunes. attention les vidéos manquent de sources, mais les sujets traités peuvent donner de bonnes idées (“Quand les influenceurs utilisent leurs enfants pour faire de l’argent”, “Les techniques des influenceurs pour vous arnaquer”, “Quand les influenceurs monétisent vos complexes”, ...)
    https://www.youtube.com/c/LEROIDESRATS/videos

    – Le compte instagram @vostarenrealite qui dévoile dropshippings, phishing et publicités cachées chez les influenceurs
    https://www.instagram.com/vosstarsenrealite/

    – L’influenceuse @lilmiquela qui n’est pas une vraie personne, mais une création numérique
    https://www.instagram.com/lilmiquela/

    – Le site Ersilia (qui demande d’être identifié), une plateforme collaborative d’éducation à l’image pour les jeunes, les enseignants et les artistes
    https://www.ersilia.fr/

    – Une collègue profdoc, Marie Guillet, aborde le sujet sous l’angle des nouveaux métiers du web, et propose une version de sa séance sur son blog
    https://docabord.wordpress.com/2020/08/23/emi-5eme-sequence-2-seance-3-les-nouveaux-metiers-du-web/

    Bonne lecture, bon visionnage, bonne reprise
    Et vive la mutualisation, encore merci à vous ♥

  • Les métacartes : un outil d’apprentissage d’auto-apprentissage et d’apprentissage par les pairs.

    Les Métacartes, qu’est ce qui se cache derrière ce nom ?
    Cartes, comme des fiches synthétiques sur un sujet.
    Méta, comme au-delà, des fiches plus complètes et actualisées sur ressource en ligne.
    Les 2 sont reliés par des QR codes et un mini lien, présents sur chaque carte.

    Plus qu’un simple jeu, les Métacartes représentent une véritable boite à outils pour les formateurs et formatrices notamment.

    Les Métacartes se déclinent en 2 thèmes : « Faire Ensemble » et « Numérique Éthique ».

    Le premier set de cartes s’intitule « Faire ensemble. 60 cartes pour réinventer vos réunions ». Parties du constat de la réunionite générale, les auteures ont documenté 52 recettes de réunions créatives et collaboratives (bâton de parole, 5 pourquoi, Chapeaux de bono, ...) , classées par objectifs ("se rencontrer", « discuter », « évaluer »....).

    [les 9 catégories d’objectifs de « Faire ensemble »]

    Les façons d’utiliser cet outil sont multiples : sortir des sentiers battus pour des rencontres plus ludiques, créer une séquence pédagogique, organiser un débat/une réunion...

    Les cartes recensant 52 formats créatifs et collaboratifs éprouvés, peuvent être sources d’inspiration pour créer des formations basées sur des pédagogies coopératives et des situations d’apprentissage par les pairs.

    Le second set de cartes s’intitule "numérique éthique. 60 cartes pour se réapproprier le numérique" a été conçu en coopération ouverte avec des pédagogues et des professionnels du numérique avec le soutien de l’association Framasoft. Face à la domination des GAFAM, les auteures ont souhaité mettre en lumière des notions clés et les nombreuses alternatives qui s’offrent à nous.

    Des pistes d’utilisation

    On peut utiliser ces cartes pour de la médiation numérique à tous âges, en support de discussion sur des concepts théoriques ou encore pour avancer sur le chemin de pratiques numériques en accord avec des valeurs comme le respect des droits humains, le respect de l’intimité numérique, l’accessibilité...
    Plutôt que d’amener des réponses toutes faites, l’outil invite les utilisateurs à se poser les bonnes questions et à inventer leurs propres réponses.

    Les Métacartes peuvent être utilisées par les enseignants et formateurs à deux niveaux :
    - soit en amont d’une formation pour préparer une séquence pédagogique (en choisissant des méthodes en fonction de leurs objectifs).
    - soit durant la session en se servant des cartes comme objets de médiation pour provoquer des discussions et réflexions entre les élèves/apprenants.

    Redonner du pouvoir d’agir, redonner du sens aux actions, et partager sincèrement la connaissance, c’est la philosophie des Métacartes, un projet porté par Lilian Ricaud et Mélanie Lacayrouze, deux formatrices aguerries aux méthodes coopératives. Dans cet esprit, l’ensemble des contenus, des outils, et des méthodes recensées dans « Faire Ensemble » et « Numérique Éthique » sont librement accessibles en ligne et réutilisables sous licence libre CC-BY-SA, ce qui permet aux enseignant de reprendre et/ou remixer les contenus pour se faire leurs propres supports pédagogiques.

    Présentation des cartes Faire Ensemble :
    Présentation des cartes Numérique Éthique :

    Cette brève a été rédigée en concertation avec Lilian Ricaud et Mélanie Lacayrouze

Articles de cette rubrique

  • Google Images, pas si simple

    1 |

    Description et analyse d’une séance de travail sur Google Images. Six bonnes raisons pédagogiques pour enseigner Google Images : savoir y accéder à de n’importe quel ordinateur, comprendre comment une image est référencée par Google Images, savoir définir les mots-clés adaptés à une recherche d’image, savoir sélectionner une image de qualité, apprendre à respecter le droit d’auteur, savoir différencier l’adresse URL de l’image dans le web de l’URL de l’image dans Google Images.

  • Comment enseigner Google * à l’Ecole ?

    1 |

    Présentation rapide : Travailler sur la notion de moteur de recherche à travers l’exemple de Google et de son fonctionnement dès les premières années du collège apparaît assez clairement indispensable. C’est l’outil de recherche majoritairement utilisé par nos élèves, leurs parents et nous-mêmes, c’est parfois la seule porte utilisée pour l’accès à l’information. Or cet accès même pose problème : pourquoi Google choisit-il de classer tel ou tel résultat parmi les premiers ? Comment guide-t-il nos requêtes par son système de recommandation ? La personnalisation des résultats est-elle un gage d’efficacité ? Peut-on s’en détacher ? Toutes ces questions méritent d’être soulevées avec les élèves durant leur scolarité secondaire. Lors de telles séances cependant on ne peut rester sur la fonctionnalité de moteur de recherche de Google : avec les stocks d’images, cartes, vidéos, traces de navigation et autres données personnelles ... que possède l’entreprise, avec le développement du réseau social Google+, l’entreprise Google est entrée dans notre vie quotidienne numérique de façon très nette. Il est sans doute intéressant de réfléchir à cette présence dans notre vie sociale et dans nos vies individuelles. Explication développée : lire la suite...

  • Histoire : Google Cultural Institut

    Google soigne son image de passeur de culture et de mémoire. Après Art project , plateforme de visites virtuelles proposant l’exploration de 150 musées dans le monde et des grandes collections mondiales d’œuvres d’art, Google inaugure Google Cultural Institute - espace d’expositions mettant à (...)

  • Google World Wonders project

    Après son musée virtuel de peinture et de sculpture Art Project, Google a lancé en France un « programme culturel et pédagogique de valorisation du patrimoine mondial » sur Internet intitulé « Google World Wonders », initiative soutenue en particulier par l’UNESCO.