Un permis internet en CM2 : la « pédagogie » par la peur

La Gendarmerie nationale et l’association AXA Prévention ont présenté le 12 décembre 2013 un programme national "pédagogique" pour sensibiliser les enfants et leurs parents aux risques qu’ils encourent sur internet et les réseaux sociaux.
En quoi consiste ce programme "pédagogique" qui sera étendu à toute la France en avril 2014 ?
Plus de 37.000 professeurs de CM2 vont recevoir dès maintenant un kit pédagogique conçu par la gendarmerie nationale et Axa Prévention contenant :
• 1 DVD de témoignages et de tests d’entraînement
• Des livrets ou plutôt “codes de bonne conduite sur Internet” pour chaque élève et ses parents
• Des fiches d’examen avec 10 questions pour valider leurs acquis
• Les fameux permis qui seront délivrés aux enfants
• 1 affiche récapitulant les conseils à mettre dans la salle de classe
Son principe : faire passer aux élèves de CM2 un examen en 10 questions après trois ou quatre séances données par l’enseignant fondées sur le kit. Lors de la dernière leçon, les gendarmes reviennent pour faire passer un examen à l’issue duquel le permis est délivré à chaque élève. les parents doivent être présents à la remise du permis

- Le permis internet Le site officiel d’Axa Prévention

Deux vidéos AXA Prévention sur You tube :
- Permis internet pour les enfants - Je ne crois pas n’importe quoi - AXA Prévention
- Permis internet pour les enfants - Je protège ma vie privée - AXA Prévention

En savoir plus

- Permis Internet : les élèves de CM2 sensibilisés à l’usage d’Internet par la gendarmerie nationale Le Huffingtonpost annonce le programme Permis internet le 12 décembre 2013 et propose des éléments du kit pédagogique dans un diaporama avec des extraits du code, les témoignages vidéos et le questionnaire final
- Lancement du permis internet Sur le site de la gendarmerie nationale avec le dossier de presse : Voici un extrait de l’article
"Le permis Internet accompagne ainsi les enfants et les conseille sur le bon chemin à prendre dans la jungle d’informations du web... le permis consiste à « donner [aux enfants] les meilleures bases possibles pour appréhender le monde. " Belle ambition.

Deux remarques cependant : la gendarmerie nationale et une filiale de la société d’assurance privée Axa - même s’il s’agit ici de sa branche "éducative" ayant pour but « la pédagogie et l’éducation aux risques » sont en charge d’un programme pédagogique clé en main donnant de "bons conseils" aux enseignants et aux enfants. Seconde remarque : une fois encore c’est une approche par la peur qui prévaut lorsqu’on parle de navigation sur le web, l’aspect "participatif" de l’internet est tout simplement renié.

Des réactions

- Permis Internet en CM2. Apprendre à ne jamais parler à des inconnus... Première réaction sur Neosting.net le 12 décembre 2013 « Ce sera donc mon principal grief, en plus du partenariat commercial. Internet est un réseau de communication ... apprendre aux enfants à ne jamais parler à des inconnus “sur Internet”, c’est tout simplement les couper du monde numérique et empêcher qu’ils développent des comportements sociaux sur la toile et qu’ils profitent du partage des connaissances. On a toujours quelques chose à apprendre des autres. »
- Le permis Internet en CM2, dérives dans l’éducation nationale sur L’école de demain du 13 décembre 2013 article de Anthony Lozac’h et Stéphanie de Vanssay « ce “dispositif” créé par la gendarmerie nationale et Axa n’est en rien pédagogique. Plus grave, il empiète gravement sur les compétences et prérogatives de l’Éducation nationale en détournant le principe des partenariats. » Tous les arguments sont minutieusement développés.
- Les bienfaits du Net Sur Parents3.0 « Plutôt que d’effrayer les enfants – et les parents ! – avec toutes les horreurs possibles sur Internet, imaginons plutôt une initiation qui, sans occulter la prévention, leur ouvrirait la voie vers une vision bienveillante, et les aiderait bien plus sûrement à faire leur place en ligne. »
- Le Permis Internet pour les enfants : la pédagogie par la peur ! SavoirsCOM1 article du 18 décembre dans débat "Plutôt qu’un permis c’est donc une véritable progression des apprentissages qu’il conviendrait de mettre en place, impulsée comme cela se fait par les professeurs documentalistes."
- Un Permis Internet à contre-​​sens La Fadben condamne le pro­gramme national « Permis Internet pour les enfants », mis en place le 12 décembre 2013 par la Gen­dar­merie nationale et l’association AXA Prévention. Analyse.
- #PermisInternet Ils sont contre ! Un Pearltrees alimenté par l’équipe éduquer aux TIC

En forme de conclusion une citation de l’article de SavoirsCOM1 :

Pour en finir avec cette approche du web par la peur : pour une véritable mise en œuvre de l’EMI

Mise à jour 24 décembre 2013

- Chronologie « Permis Internet » sur le Web : qu’est-ce qu’on peut en apprendre ? Sur Lire écrire, jouer , analyse du traitement de d’information à propos du permis internet Axa prévention et gendarmerie nationale. ; quels canaux d’information, quelles dates de publication, quel contenu ? Conclusions (qui ne dispensent pas de lire l’article en intégralité) : "consulter un seul type de sources d’informations ne suffit pas"" quitte à ce qu’un groupe privé intervienne dans l’enseignement, cela ne devrait se faire que dans la plus grande transparence.""l’enseignement des comportements sur Internet ne peut plus se faire sur des bases anxiogènes".

Partager cette page