Doc pour docs
Site mutualiste et indépendant, réalisé à domicile par des professeurs documentalistes, pour les professeurs documentalistes.
Site mutualiste et indépendant

Accueil > EMI - Education aux Médias et à l’Information > Ressources pour penser une didactique > L’étude de controverses pour expérimenter la culture numérique

Télécharger l'article au format pdf L’étude de controverses pour expérimenter la culture numérique

vendredi 19 avril 2013 par Marion Carbillet

J’ai pris le terme « expérimenter » dans le titre de cet atelier : Transmettre ou expérimenter ? Atelier sur l’enseignement de la culture numérique

En quoi l’étude de controverses permet-elle de développer chez nos élèves une culture numérique ?
Je vous propose sur le sujet une infographie (que vous pouvez retrouver en ligne) qui résume les principaux éléments de la démarche :


Pourquoi utiliser la méthode du document de collecte ?

En utilisant la méthode du document de collecte analysé et retravaillé, on peut amener les élèves à dresser un panorama des discours qui s’expriment en fonction de la source (scientifique, médiatique, institutionnelle...).
Dans un second temps on peut leur demander de repérer les arguments développés et les supports (forums, sites bien construits, blogs, sites collaboratifs...) qui les portent.
L’aboutissement de ce travail devrait pouvoir, à la fin du lycée, mener à une analyse chronologique des arguments et de leur parcours : comment un argument scientifique est à un moment donné repris par les médias ou dans le discours politique, etc. En parallèle l’analyse du support de publication permet de pondérer dans un sens ou dans l’autre l’autorité du document.

Avec ce type d’étude se dessine donc un travail approfondi sur les notions de source, de document et d’information.

Il est peut être possible de dessiner une trame de progression avec une attention particulière portée

  • sur l’autorité et la véridicité des sources de la 6e à la 4e
  • sur l’autorité des documents (support et contenu) de la 3e à la 1ère
  • sur le cheminement chronologique de l’argument en 1ère et Terminale.
    L’objectif de formation pourrait être la capacité à publier un document d’étude des controverses. Ce type de projet est mené dans les grandes écoles : Sciences Politiques, Télécom Paris, et l’École des Mines. Voici un exemple de production réalisée par des élèves de Science Po sur la question du gaz de schiste avec un travail sur les acteurs vraiment intéressant.

    On peut trouver des sujets à débat ou à controverse dès les plus petites classes du secondaire :

  • un aménagement local de territoire (SVT 6e) comme la construction d’une autoroute, d’éoliennes, d’un aéroport...
  • des questions de santé sur un vaccin, un médicament
  • des questions liées à l’environnement et au développement durable : l’exploitation du gaz de schiste, l’énergie nucléaire
  • des questions de société : le mariage homosexuel
    Plus intéressant encore pour aider nos élèves à réfléchir et prendre du recul sur leur environnement numérique, les questions liées à cet environnement numérique :
  • sur notre « monde en Google »
  • sur les publicités ciblées
  • sur les systèmes de recommandation
  • sur la réalité augmentée
  • le mythe de « tout gratuit »
  • sur la question plus globale des traces comme le présente Ln sur son blog dans un billet intitulé : « Comment j’ai introduit la controverse en 6e : Internet, entre atouts et dangers ».

Je vous propose aussi une carte élaborée collectivement qui essaie de reprendre les éléments d’un travail sur les controverses appuyé sur la méthode du document de collecte et la publication.

Pour des raison de lisibilité, je n’ai pas intégré le rôle du professeur documentaliste.

Avec ce type d’activité, quel est le rôle du professeur documentaliste ?

Il propose à l’élève :

  • d’utiliser des pratiques sociales (outils, pratiques habituelles)
  • d’analyser des débats : repérage/cartographie des arguments, des énoncés, des autorités et des supports de publication (étude des liens entretenus les uns avec les autres)
  • de participer au débat en publiant
    Son rôle est aussi de poser le sujet de la controverse et d’évaluer la progression de l’élève, notamment en analysant ses productions intermédiaires et la production finale.

    Cette progression doit sans doute se situer sur les plans :

  • des notions : s’assurer que l’élève monte d’un niveau dans sa compréhension de la notion ;
  • des compétences en littératie médiatique : lire, écrire, naviguer, organiser comme le propose Ln sur son blog « L’Odyssée d’Ln ».
  • d’une expertise développée sur le sujet de la controverse
  • de la qualité et la complexité croissantes des productions.


Vous trouverez nos références sur le sujet regroupées sur notre scoop.it « Cartographie des sources » et plus précisément en utilisant le filtre « Étude de controverses ».

P.-S.

Je remercie celles et ceux qui, de près ou de loin, ont participé à la rédaction de cet article pour leur constant enthousiasme et leur esprit collaboratif.



3 Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Contact | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Sauf indication contraire, les articles de ce site sont mis à disposition sous licence Creative Commons : Licence Creative Commons
Move Commons À but non lucratif, Reproductible, Contribuant à d'autres buts, Organisation horizontale  Move Commons