Un CDI adapté aux élèves dyslexiques

10 | par Corinne Laval

Le collège Jean Jaurès à Montauban est engagé depuis 5 ans dans un projet d’accueil des enfants ayant des troubles « dys » (Albadys). Voici la version réactualisée de l’article paru en 2010 et surtout, le descriptif complet du projet en PDF.
Bonne lecture !

Sommaire du dossier Albadys (fichier PDF)

- Présentation du projet
- Le rôle du professeur coordonnateur
- Un CDI adapté aux élèves dyslexiques
- Des exemples d’évaluations adaptées
- Les aménagements pédagogiques

Un CDI adapté aux élèves dyslexiques

L’aménagement de l’espace.

Certains élèves dyslexiques ont des difficultés pour se repérer dans l’espace. La signalétique doit être claire et visible pour leur permettre de se repérer facilement.
J’ai adopté des codes couleurs pour les différentes classes de la Dewey.

Les ressources

Pour les élèves dyslexiques, comme pour les faibles lecteurs en général, il est fondamental de varier les supports de lecture : documents imprimés (livres, albums, bandes dessinées, périodique), livres audio, sites pré sélectionnés (portail de ressources), vidéos.
• Les livres audios : CD (aux Editions Gallimard) et Podcasts de contes.

Les élèves se sont vite appropriés cet outil. Il a beaucoup de succès auprès des faibles lecteurs. Ils demandent souvent l’autorisation d’utiliser un casque pour « écouter une histoire ». L’offre en ligne commence à devenir intéressante. Le CDI peut également se doter de CD « livres audios » et les prêter .Il est intéressant d’adapter l’offre d’écoute avec les lectures cursives proposées aux élèves par les professeurs de français. L’expérience est également profitable pour les élèves francophones depuis peu. Les aménagements pour les dyslexiques sont une aide précieuse pour tous les élèves en difficulté de lecture.

• Documents imprimés :

Pour les nouveautés, j’ai privilégié les achats de livres avec une mise en page aérée et une police de caractère assez grosse. Les livres de poche écrits « petits » sont très difficiles d’accès aux faibles lecteurs. Les élèves manifestent leur soulagement quand on leur permet un meilleur confort de lecture.

Le CDI comportait déjà un fonds d’albums assez important. Le fonds BD a été développé.

• Sites web

L’espace CDI de l’ENT contient une rubrique « dys ». Ces espaces permettent aux élèves de retrouver rapidement des sites selectionnés, les liens vers ceux qu’ils utilisent le plus.

Entraînement à la vitesse de frappe
Après plusieurs essais, le logiciel rapid typing (gratuit et en ligne) a été retenu. Les élèves l’apprécient beaucoup, l’apprentissage est ludique. Cependant , il faudrait un entraînement très régulier pour que les élèves progressent vraiment.

• Correcteur orthographique
Le logiciel Antidote est très performant. Il est installé sur deux postes au CDI. Il serait utile de le généraliser, mais la licence est assez chère. C’est un réel outil d’apprentissage de l’autonomie. Toutefois, il est véritablement utile à partir de la quatrième (et indispensable au lycée !). Plusieurs familles en ont fait l’acquisition sur les conseils des ergothérapeutes ou orthophonistes. C’est une ressource qui me paraît très pertinente pour les CDI de lycée. Elle permet aux élèves de corriger en autonomie leurs rapports de stage, CV, dossier de TPE etc.

Pédagogie documentaire

Comme dans toutes les disciplines l’accès à l’information doit être facilité. Les élèves dyslexiques n’ont pas plus de difficultés de compréhension que les autres, mais s’ils ne peuvent pas lire un document (écrit trop petit, trop long) ils ne pourront pas traiter l’information qu’il contient.

La recherche d’information dans un document :

• Lecture d’un document imprimé :

Pour les élèves très en difficulté, il faut lire à voix haute le document, cela peut se faire par les pairs lors de travaux de groupe. Pour certains un aménagement suffit : mettre en gras les passages qui contiennent les réponses aux questions, ou découper le document en paragraphes colorés. Cela demande un travail de préparation : il est parfois nécessaire de remettre en forme un document (extrait d’article ou de documentaire).
A l’intérieur de l’établissement tous les documents fournis par les enseignants (prof doc comprise) sont en Verdana 10 ou 12.

• Lecture à l’écran

J’apprends aux élèves à utiliser le raccourci clavier pour activer la fonction loupe présente dans la plupart des explorateurs. Cela me paraît très efficace, y compris pour des élèves ayant des problèmes de vue. Les élèves l’utilisent maintenant spontanément.
La fonction loupe du traitement de texte est également très utile.

Pédagogie de projet

Depuis les premières années du projet, les deux classes de 6ème où ont été regroupé les élèves dys repérés en début d’années ont été engagées dans une démarche de projet : français /documentation/ et artistes intervenants.
Le passage à l’écrit étant bien souvent douloureux, il nous a paru intéressant de travailler avec eux les associations textes/images. Tout au long de ces années, nous avons créé un film d’animation, des spectacles (musique et théâtre, lecture à voix haute) une exposition, un album de Land Art…
Le travail en projet permet également d’améliorer l’organisation dans le temps, la planification des tâches, la coopération : des compétences utiles à tous les élèves !

Nous avons mis en place également pendant deux ans un atelier lecture à destination des élèves faibles lecteurs (pas seulement « dys »). Ils ont notamment appris à utiliser un kamishibaï pour lire des albums à des élèves de l’école primaire.

Bien sur, ces aménagements sont profitables à tous ! En aidant les enfants atteints de troubles du langage nous pouvons espérer aider tous les autres à progresser.

Juin 2013
Corinne LAVAL
Professeur documentaliste
Collège Jean Jaurès
Montauban.

P.-S.

Les autres articles sont à lire dans le dossier...